BELGIQUE : POPULAIRE Jean Marie

BELGIQUE : POPULAIRE Jean Marie


Article extrait sur Pipa.

 

Jean-Marie Populaire (Bernissart, BE) 3e national Tulle 6.341 yearlings & 1er Zone B 2.236 p.

Après sa victoire Interprovinciale sur Blois face à 2.974 pigeonneaux, 'le coach' a confirmé ses bonnes dispositions puisqu'il vient de remporter une deuxième grosse victoire en l'espace de 2 saisons !
 

Sur ce très délicat Tulle, pour lequel on ne reviendra pas sur son déroulement hasardeux, Jean-Marie avait engagé 2 yearlings.
Quelques semaines auparavant, il avait prévu de partir en vacances avec sa compagne durant ce weekend. Il n'imaginait sans doute pas que son noir écaillé allait créer l'exploit et il donc parti le coeur léger vers son lieux de villégiature, sans jamais penser que ses vacances allaient pour le moins être stressante.
Car en effet, constaté à 17h43''22 pour 565 kilomètres, le '270/10', désormais baptisé 'Le Tulle', fut le deuxième pigeon annoncé sur PiPa.
De quoi provoquer un certain stress chez l'ami qui était en charge de constater les pigeons... et chez Jean-Marie, coincé au bout du fil et qui n'en croyait pas ses yeux ! Au final, le 270 fut battu par deux pigeons flandriens, à savoir les frères Vandenheede de Zingem à la vitesse de 1.142 m/min et les Boddaert d'Oostkamp à 1.131 m/min. Jean-Marie était classé quant à lui à 1.080 m/min.

C'est le '270/10' (BE 10-9031270), désormais baptisé le 'Tulle', qui s'est occupé de créer l'exploit. Son pedigree ne laisse aucunement planer le doute. Jugez plutôt :

 

Père : le '576/07' (BE 07-9095576), un direct Yvon Deneufbourg d'Estinnes, propre frère de nid du '575/06' qui est le père du '903/09' qui remporte cette année le 3e national Limoges de 19.373 pigeons ainsi que le 1er Zone B face à 5.984 pigeons pour le compte du tandem Lavenne Père & fille d'Eugies. Deux frères de nid qui produisent un vainqueur zonal chacun la même année... il faut le faire ! Ils ont cependant de qui tenir puisque leur père, le '434/03', est un propre fils du 'Béziers' qui remporta le 1er national Béziers 6.471 pigeons '01 chez Deneufbourg. La mère est la 'Bronzée II' issue de la vieille base Deneufbourg et soeur d'une kyrielle d'excellents voyageurs sur les longs cours.
Mère : la '926/08' (BE 08-9092926), une femelle achetée chez le grand maître Willy Clerebaut d'Ecaussinnes, l'homme aux multiples victoires nationales. Son père est le '066/06' issu de la vieille souche Clerebaut tandis que sa mère fut achetée à la vente du tandem hollandais Batenburg-Van de Merwe. C'est une fille du 'Kerstman Junior' qui vola le 1er national St Vincent de 16.515 pigeons. Sa mère est quant à elle une petite-fille du légendaire 'Witbuik'. La logique du 'bon sang ne saurait mentir' prend ici tout son sens!

Outre son magnifique prix de tête sur Tulle, Jean-Marie nous a gratifié de plusieurs top 100, top 100 qui sont de plus en plus nombreux à être engrangés au fur et à mesure que les saisons passent. Un élément bien révélateur de la qualité de cette colonie et de la volonté du coach de se glisser autant que possible dans le costume des vedettes nationales. En 2011, citons :
27e national Châteauroux 20.517 pigeons
40e national Limoges 19.373 pigeons
34e national Bourges 9.781 pigeons
67e national Bourges 31.719 pigeons

En enseignement à retenir de ces top 100 : Jean-Marie est présent à chaque fois que sa situation géographique lui permet de figurer en tête. Sur Châteauroux & Limoges, un vent de nord et des températures caniculaires (le seul weekend de la saison), et sur Bourges un vent de nord avec une poignée de pigeons au-dessus de 1.100 mètres/minutes. Vous comprenez maintenant? Nous, oui. Les pigeons Populaire (sans mauvais jeu de mot) sont des pigeons qui se régalent par temps dur, lorsque l'on fait appel aux costauds. Rappelons également que la colonie ne se compose que d'une dizaine de veufs et d'une trentaine de pigeonneaux joués au veuvage. Les femelles poussent une pointe sur les nationaux et il n'est pas rare de les retrouver en tête comme ce fut le cas cette année sur Bourges mais aussi sur Blois & Guéret l'année dernière.

Jean-Marie, à nouveau toutes nos félicitations et au regard de la progression réalisée, on se donne rendez-vous pour une prochaine victoire... mais encore plus retentissante celle-la !